Voilà un article qui me trotte dans la tête depuis le lancement du blog de Bidouillé par lili! Quand j’ai imaginé la rubrique paillettes du quotidien j’ai tout de suite pensé à « L’effet Kiss pas cool » et donc à Leslie Plée.

Une heureuse découverte au salon de la BD de Colomiers, un  album posé sur une table basse, un titre qui dit “ce livre est fait pour toi”, voilà ma rencontre avec “L’effet kiss pas cool: journal d’une angoissée de la vie”!

Dès les premières pages, de vrais fous rires, un trait simple et un ton irrésistible. Je l’ai lu et relu, toujours avec le même plaisir, toujours avec la sensation de rire de moi même.

Étrange sentiment d’avoir une proximité presque intime avec cette illustre inconnue… Cette BD, c’est un peu, beaucoup moi.

Des études d’art puis un un DUT métier du livre, et puis à un moment le besoin de s’exprimer autrement, d’écrire, de créer…

L’anxiété, l’angoisse qui un jour fait irruption dans ma vie. S’en va puis revient. La liste des peurs qui s’allongent et bien sûr ma rencontre avec la star des peurs, j’ai nommé la peur d’avoir peur!

Je fait partie du club des angoissées de la vie, j’apprends à vivre avec, je sais maintenant mettre des mots dessus et grâce à Leslie Plée et à cette petite perle qu’est son deuxième album j’en ai même presque pleuré de rire!

Cerise sur le baba, la demoiselle a accepté de répondre à quelques questions!

Bonjour Leslie, une première question qui me taraude depuis un bout de temps: comment une angoissée de la vie en arrive à accepter une invitation au magazine de la santé? Et pire encore comment fait-elle pour enchaîner les dédicaces?

Mon dieu, ne m’en parle pas, ce fut l’horreur, et si j’ai accepté d’aller au magazine de la santé c’est parce que mon attaché de presse m’aurait tué si j’avais refusé. J’avais déjà fait des émissions en direct et par expérience je savais qu’une fois en piste, je ne m’effondrais pas. Au contraire, je suis comme boosté par l’adrénaline, sur pilotage automatique. Voilà et apparemment on ne peut pas vraiment mourir de peur.

Pour les dédicaces, je n’aime pas ça non plus, mais je me force à en faire quelques unes, parce que c’est un peu sympa, ça fait plaisir aux gens. Et je suis un peu plus apaisée que dans « l’effet kiss pas cool”… Je ne suis pas au top de la détente mais ça va mieux. Et puis j’ai une petite astuce pour éviter de mourir à 40 ans d’un ulcère: Le pire dans ces épreuves c’est le moment avant, quand on y pense et qu’on se fait des scénarios catastrophes, avec beaucoup d’entraînement j’arrive à rentrer dans une espèce d’état de déni total, je fais comme si l’évènement stressant à venir n’existait pas et ça marche!


Mon cocktail apaisant du moment c’est hépar/huiles essentielles de lavande/citron chaud, il ressemble à quoi le tiens?

Mon cocktail apaisant, c’est rester chez moi/fumer des cigarettes! Quand mes angoisses étaient très fortes, je ne trouvais aucun remède naturel efficace. Depuis quelques temps, je fais du ukulele et j’ai découvert que ça m’apaisait rapidement, c’est assez magique.

C’est grâce à ton blog que tu as publié ton premier album (« Moi vivant, vous n’aurez jamais de pause »), a-t-il toujours autant d’importance pour toi? Blogueuse un jour blogueuse toujours?

Oui ça a toujours de l’importance, mais j’avais beaucoup temps quand j’ai commencé, aujourd’hui j’ai toujours un album en cours et comme je ne suis pas une personne très efficace, je n’arrive pas à faire plusieurs choses en même temps. Surtout que cette année, j’ai déménagé deux fois… J’adore le blog, c’est super d’avoir un retour aussi direct sur ce qu’on fait, c’est gratifiant, les gens et les commentaires sont encourageants, il faudrait juste que je trouve un moyen de faire des notes supers très rapidement.


Etudiante en art, puis en DUT métiers du livre, libraire puis auteure de BD… Un aller retour dans le milieu créatif, tantôt spectatrice, tantôt actrice, c’est quoi ton équilibre aujourd’hui?

J’ai mis du temps à vraiment me considérer comme auteure de bande-dessinée mais ça y est au bout de trois publications, j’ai moins l’impression d’être une imposture, genre la libraire qui essaie de faire de la bd. Sinon je lis toujours pas mal de bd et de roman. Comment se nourrir autrement?


Ton dernier album « Points noirs et sac à dos » est sorti il y a presque 5 mois, est ce qu’on peut avoir un indice sur ton prochain projet?

Je prépare un album sur mon chat Michel, c’est d’ailleurs lui qui en est l’auteur, moi je ne fais que les dessins, c’est un livre de développement personnel pour les chats pour leur permettre de toujours manger plus…


Pour finir, la choupi liste de Leslie Plée…

Une librairie : N’importe quelle librairie.

Un blog : Je suis depuis assez longtemps le blog de voyage d’un couple qui parcourt le monde. En ce moment ils sont au Canada. Moi qui suis super stressée en voyage, ça me fascine de les voir partir à l’aventure. Oui je vis par procuration et pourquoi pas?

Une boutique : Quand j’aurai plus d’argent, j’irai certainement ailleurs qu’à H&M et Jennifer mais pour l’instant je m’en contente.

Une lecture : “Le palais de glace” d’Aseyn chez l‘employé du mois, sublime bande-dessinée, un dessin qui déchire et un récit sensible.

Un voyage : Depuis que je suis revenue vivre à Paris, la Bretagne me manque, je vous conseille d’aller à Brest c’est trop cool, ou à Rome c’est beau c’est pas trop loin, on peut se faire rapatrier d’urgence assez facilement en cas de problème.

 

À lire, savourer, offrir:

– Moi vivant, vous n’aurez jamais de pause ou comment j’ai cru devenir libraire / Leslie Plée, J-C Gawsewitch éditeur, 2009.

– L’effet kiss pas cool, journal d’une angoissée de la vie / Leslie Plée, J-C Gawsewitch éditeur, 2011.

– Points noirs et sac à dos /  Leslie Plée, Fluide Glacial, 2012.

Et bien sûr, le blog de la demoiselle et sa page Facebook.

 

Et vous, ça vous parle l’effet kiss pas cool?